Chi, tome 3 : Une vie de chat – Konami Kanata

1581308558737_IMG_20200210_080125-01

Titre: Chi, une vie de chat

Auteur: Konami Kanata

Editions: Glenat

Genre: Manga

Année de sortie: 2011

Nombre de pages: 160

Résumé: Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça: découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement…la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus ! Miaaaa…

Mon avis: Une lecture douce. Avant de reprendre la lecture du roman que j’ai choisi, j’avais envie de lire ce petit manga. Je ne sais pas pour vous mais parfois j’ai besoin d’une petite lecture, douce et attendrissante. C’est exactement ce que je ressens en lisant Chi, une vie de chat.

Dans ce Tome 3 Chi est un peu plus téméraire et part à la découverte du monde. On retrouve, comme dans le tome 2, son ami « le chat ours » comme l’appelle sa famille. Chi va se lier d’amitié avec lui: une belle leçon pour chacun des lecteurs de ce manga. Elle découvre également des invités et notamment d’autres enfants.

A la fin du manga il y a un tuto avec des conseils pour apprendre à dessiner Chi, je trouve ça super chouette. 🙂

Entre la découverte du monde à travers les yeux de Chi et les soucis auxquels doivent faire face les parents de cette famille on ne s’ennuie pas. J’ai hâte de lire le tome 4 ! Dommage, il n’est pas dans ma bibliothèque, ce sera l’un de mes prochains achats.

C’est toujours un régal de suivre les aventures de cette famille et ce petit chaton, une lecture doudou que je conseille.

A propos de l’auteur:

Konami-Kanata

Konami Kanata est une mangaka japonaise née à Nagano. Les œuvres de Kanata racontent la vie de chats d’appartement. Ses deux séries les plus connues sont : Fuku Fuku Funya~n et Chi’s Sweet Home. Kanata publie son premier manga, Buchi Neko Jam Jam, en 1982 dans le magazine « Nakayoshi » extra edition (édité par Kodansha). Il s’agit déjà d’une histoire de chat. Elle commence à travailler sur les aventures de Fuku-Fuku, un gros chat paresseux, en 1986. La série, Fuku Fuku Funya~n, rencontre un bon succès. Elle est publiée de 1988 à 1994 dans le magazine Me (Kodansha) puis dans le magazine BE_LOVE (Kodansha) de 1994 jusqu’à la fin de la série en 2004. Kanata travaille ensuite sur la série Chi’s Sweet Home qui raconte les aventures de Chi, petite chatte qui a perdu sa mère et qui est adoptée par une famille. Le premier tome paraît en 2004 dans Weekly Morning. Le succès est au rendez-vous et le manga est adapté en anime par Madhouse.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

Chi, tome 2: Une vie de chat – Konami Kanata

IMG_20200203_140458-01

Auteur: Konami Kanata

Editions: Glenat

Genre: Manga

Année de sortie: 2011

Nombre de pages: 160

Résumé: Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça: découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement…la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus ! Miaaaa…

Mon avis: Une lecture attendrissante. C’est toujours un plaisir de retrouver ce petit chaton plein de vie. Elle découvre la vie, les endroits confortables pour dormir, le lait, la verdure…

On s’attache à Chi et sa famille et, dans ce tome elle va faire la rencontre d’un autre chat: un chat ours comme l’appelle sa famille.

En plus, et pour bien terminer ce second tome il y a un interview de l’auteure à la fin du manga: on y découvre les détails de la création du manga ! C’est un régal du début à la fin et cette interview apporte un vrai plus.

Je me rends compte que j’aime lire un manga ou une BD entre chaque roman… Une petite lecture de ce genre qui fait du bien. 

Konami-KanataA propos de l’auteur:

Konami Kanata est une mangaka japonaise née à Nagano. Les œuvres de Kanata racontent la vie de chats d’appartement. Ses deux séries les plus connues sont : Fuku Fuku Funya~n et Chi’s Sweet Home. Kanata publie son premier manga, Buchi Neko Jam Jam, en 1982 dans le magazine « Nakayoshi » extra edition (édité par Kodansha). Il s’agit déjà d’une histoire de chat. Elle commence à travailler sur les aventures de Fuku-Fuku, un gros chat paresseux, en 1986. La série, Fuku Fuku Funya~n, rencontre un bon succès. Elle est publiée de 1988 à 1994 dans le magazine Me (Kodansha) puis dans le magazine BE_LOVE (Kodansha) de 1994 jusqu’à la fin de la série en 2004. Kanata travaille ensuite sur la série Chi’s Sweet Home qui raconte les aventures de Chi, petite chatte qui a perdu sa mère et qui est adoptée par une famille. Le premier tome paraît en 2004 dans Weekly Morning. Le succès est au rendez-vous et le manga est adapté en anime par Madhouse.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

glenat

Site des éditions Glénat

Rose givrée – Cathy Cassidy

IMG_20200203_165722-02

Titre: Rose givrée

Auteur: Cathy Cassidy

Editions: Nathan

Genre: Jeunesse

Année de sortie: 2017

Nombre de pages: 264

Résumé: Jude, 13 ans, rêve d’une vie discrète et sans ennuis, ce qui est très difficile quand on a une famille comme la sienne : un peu givrée et très embarrassante.
Son père est capable de débarquer à une réunion parents-profs déguisé en Elvis Presley, et sa mère perd régulièrement les pédales. Alors, de peur que tout ça ne se sache, Jude refuse de laisser quiconque entrer dans sa vie, en particulier Carter, ce garçon qui s’évertue à être gentil avec elle.
Mais quand la situation déraille vraiment, Jude découvre que rien ne vaut l’aide de ceux qui vous aiment, et que même son cœur de glace est capable de fondre…

Mon avis: Un roman poignant. Ce livre me fait de l’oel depuis un bon moment: sa couverture m’attire, je la trouve tellement jolie. Je ne m’attendais pas à ça en l’ouvrant ! Au début je ne comprenais pas le comportement de Jude vis à vis de Kévin Carter. Dans mes souvenirs, à 13 ans je ne faisais pas attention aux garçons…

Au fur et à mesure de ma lecture j’ai compris. J’ai mis de côté mes préjugés et j’ai appris à connaître cette jeune fille de 13ans au fil des pages. On découvre une jeune fille sensible et intelligente et pour qui les garçons sont loin d’être sa priorité. Jude est sensible, douce, intelligente et accorde beaucoup d’importance à sa famille.

J’étais à la fois surprise et heureuse de voir le rôle que joue Kévin Carter dans cette histoire. Au delà de tout ça je me suis aperçue de la portée de ce livre. Pour moi ce n’est pas seulement un roman jeunesse: c’est un roman poignant à lire à tout âge.

Cathy Cassidy aborde avec tact des sujets importants comme l’adolescence, l’alcoolisme et la maladie d’Alzheimer. Des sujets d’actualités dont les jeunes doivent prendre conscience. Je suis touchée par cette famille et par la ténacité de la jeune ado Jude.

Je suis impressionnée par la force qu’à cette auteure: aborder des sujets aussi importants avec une plume fluide et qui rend addict à ce petit livre. Je comprends l’engouement autour de chaque roman de cette auteure chaque fois que j’en ouvre un.

Ado ou pas, n’hésitez pas à lire ce roman qui est une leçon pour chacun de nous. 

A propos de l’auteure:

cathy cassidyCathy Cassidy est née en 1962 à Coventry. Elle a écrit son premier livre à l’âge de huit ou neuf ans, pour son petit frère, et elle ne s’est par arrêtée depuis.

Elle a souvent entendu dire que le mieux, c’est d’écrire ce qu’on aime. Comme il n’y a pas grand-chose qu’elle aime plus que le chocolat… ce sujet lui a longtemps trotté dans la tête. Puis, quand une amie lui a parlé de sa mère qui avait travaillé dans une fabrique de chocolat, l’idée de la série « Les filles au chocolat » est née !

Cathy Cassidy vit en Grande Bretagne avec sa famille. Elle a exercé beaucoup de métiers, mais celui d’écrivain est de loin son préféré, car c’est le seul qui lui donne une bonne excuse pour rêver.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5editions nathan

Site des éditions Nathan

Follow me back – A.V Geiger

IMG_20200131_175646

Titre: Follow me back

Auteur: A.V Geiger

Editions: Robert Lafont

Année de sortie: 2017

Nombre de pages: 360

Résumé: Follow me. Love me. Hate me.
#EricThornObsessed

Agoraphobe, Tessa Hart ne parle à presque personne au quotidien, exception faite des réseaux sociaux où elle nourrit sa passion pour Eric Thorn, le prodige pop-rock de sa génération. Prenez-la pour une folle si vous voulez, mais il est le seul qui semble la comprendre, alors même qu’ils ne se sont jamais rencontrés…
Pris au piège entre son contrat et des fans envahissants au point de lui faire craindre pour sa vie, Eric se crée un faux compte Twitter pour troller l’un de ses plus gros followers, @Tessa♥Eric. Au lieu de ça, la relation qu’ils tissent sur Twitter dépasse vite tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Et lorsque les deux se donnent rendez-vous dans la vraie vie, ce qui aurait pu être la plus belle rencontre de tout les temps vire au cauchemar…

 » Follow Me Back est un page-turner captivant de la première à la dernière page.  » Anna Todd

Mon avis: Du suspense jusqu’à la dernière page.C’est le premier roman que j’ai lu en février et WOW! Je ne m’attendais pas du tout à ça. Je l’ai commencé samedi soir (1er février) et je l’ai terminé le dimanche après-midi.

Autrement dit je l’aiDE-VO-RE! Il y a du suspense jusqu’au bout, une situation renversante à laquelle je ne m’attendais absolument pas. On lit le livre et on ne veut pas le lâcher; j’avais soif de connaître la suite à chaque page.

Une lecture addictive. Pourtant au début je ne comprenais pas le comportement de Tessa…pourquoi est-elle si renfermée ? Repliée sur elle-même ? Mais les réponses viennent au fur et à mesure et tout s’éclaire…

Evidemment je ne vais pas tarder et lire le tome 2 pour connaître la suite: une lecture et des personnages qu’on ne peut pas laisser.

C’est un livre que je vous recommande: vous allez devenir addict à ce livre…

A propos de l’auteure:

av geiger

Suivie par des centaines de milliers de fans sur la plateforme d’autopublication Wattpad, A.V. Geiger s’est hissée jusqu’à la première place du classement. Elle a commencé sa carrière d’auteur en écrivant des fanfictions et son travail se nourrit de ses expériences personnelles de la « fan culture » et des réseaux sociaux. Elle habite actuellement dans le New Jersey avec son mari et ses jumeaux.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

collection r

Site rubrique Collection R

Stagiaires (Les) – Samantha Bailly

20191027_102507Titre: Les stagiaires

Auteur: Samantha Bailly

Editions: Le livre de Poche

Année de sortie: 2017

Nombre de pages: 448

Résumé: Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent d’horizons différents, mais ils rêvent tous de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative. Une réalité s’impose rapidement  : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est l’étape obligatoire pour ces jeunes.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne. Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro…
Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent. Pourtant, une question demeure en fond sonore  : qui restera  ?

Mon avis: Une lecture addictive. J’ai ce livre dans ma bibliothèque depuis un bon moment mais j’ai toujours repoussé ma lecture. Maintenant que je me suis « trouvée » professionnellement je ressentais l’envie de le lire.

On suit quatre jeunes qui viennent d’univers différents mais qui se retrouvent en stage dans la même entreprise et surtout avec un rêve commun: réussir dans la vie. Les chapitres sont alternés avec le point de vue d’Ophélie et celui d’Arthur. On y découvre avec eux le quotidien dans cette entreprise, le monde du travail avec son ambiance, son hypocrisie mais aussi son lot de belles surprises. On suit les quatre personnages pendant leur stage de 6 mois et on découvre également l’amitié qui se forme entre les stagiaires.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, elle est devenue addictive pour moi et honnêtement les chapitres défilaient, les pages se tournaient toutes seules. J’étais tellement prise dans l’histoire que j’y pensais même quand je faisais autre chose : c’est sûrement le signe qu’un livre nous plaît non ?

J’ai vécu ce stage avec Ophélie, Arthur, Hugues et Alix. J’ai ressenti leurs émotions, je suis restée accrochée à mon livre en voulant toujours connaître la suite.

Une chose est sûre: heureusement que j’ai la suite dans ma bibliothèque ! Je pense même que ça va être ma prochaine lecture: j’ai envie de continuer à suivre les aventures de ces personnages et tout particulièrement d’Ophélie…

A propos de l’auteure:

samantha_2017-1-300x300Samantha Bailly est née en 1988. Autrice de romans de Fantasy, de romans contemporains, de contes, de scénarios de mangas et de films, elle navigue entre tous les genres qui interpellent son imaginaire. Son projet majeur est la construction d’une fresque d’ouvrages sur sa génération et son rapport au réel, entamée avec le roman Les Stagiaires (2014), dont les droits ont été cédés au cinéma, qui est suivi des titres À durée déterminée (2017) et Indéterminés (2018) chez JC Lattès.  Elle tente de déchiffrer à travers la fiction les mécanismes qui vont de pair avec ce que l’on nomme « la génération Y », les personnes nées approximativement entre 1980 et 1990.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

editions le livre de poche

Site du Livre de Poche

Lily et doudou monstre, tome 1 – Mic, Val

IMG_20200126_180816-01-01

Titre: Lily et doudou monstre

Scénario: MIC, VAL

Dessins: MIC, VAL

Couleurs: VAL

Editions: Bamboo

Genre: Humour

Année de sortie: 2020

Nombre de pages: 46

Résumé:  Avec lui, c’est bêtise sur bêtise… et c’est trop bien !

Quand Lily découvre un monstre dans sa chambre, elle n’a pas peur du tout. C’est vrai qu’il est grand, qu’il est fort et qu’il sent des pieds. Mais il sait faire des bulles-cœur avec ses fesses et, surtout, il fait des câlins tout doux ! Alors, entre Lily et Doudou-monstre, c’est tout de suite un roman d’amitié qui commence. Et si c’est dur à accepter pour les parents, pour les amis et surtout pour le chat de la famille, ce n’est pas grave. Parce qu’un copain comme celui-là, on n’en trouve pas tous les jours.

Mon avis: Une lecture attendrissante, une lecture doudou.C’est avec plaisir que je découvre cette BD entre deux romans: une lecture douce qui fait du bien.

Comme le titre l’indique on y suit deux personnages principaux: Lily une petite fille et doudou monstre qui n’est autre que…son doudou, son meilleur ami. Doudou monstre vient du pays des doudou monstres et partage le quotidien de Lily depuis qu’elle la découvert sous son lit: il l’accompagne (presque) partout et fait les 100 coups avec elle.

Il est gentil mais maladroit, il fait des bêtises parfois malgré lui ce qui le rend attendrissant. Je pense que Doudou Monstre aide à faire grandir Lily un peu plus chaque jour et est indispensable dans sa vie. Doudou monstre n’est pas un doudou qu’à chaque enfant: il est imposant ! Mais après tout il représente bien ce qu’est un doudou pour un enfant: indispensable.

C’est une lecture qui m’a fait du bien, j’ai passé un bon moment. C’est un moment détente assuré que l’on soit petit ou grand ! Parfait aussi pour tous les parents qui ont envie de partager un moment lecture avec leur enfant.

Un moment agréable, rempli de couleurs assuré, je ne peux que vous la recommander. 

On a tous eu un doudou, pas vrai ?

A propos de l’auteur:

mic

Michel Rius (Mic) est né en 1969. Après une maîtrise de psychologie clinique, il passe le concours de professeur des écoles et entre à l’IUFM.  Il enseigne aujourd’hui dans un petit village de l’Hérault.  Il est également président de l’association « L’enfant Lire » qui organise le festival de BD jeunesse d’Hérépian.  Depuis mars 2015, il a pris la direction de la collection de livres jeunesses aux éditions PEMF. Parmi ses ouvrages les plus notables, il a publié Michel chien fidèle de 2009 à 2014, ma vie de Wouf en 2009, Le Monstre en 2016.

A propos de l’auteur:

val

Valerian Vanhouteghem est né en 1974. Val a été  bercé par Spirou mag, Pilote (évidemment).  A l’adolescence c’est Fluide glacial, l’Echo des savanes et autres magasines de BD qui animent ses lectures et, comme la plupart, c’est à cette époque que les premières esquisses voient le jour au travers des marges de cahiers de leçons. Si personne ne s’émeut de ses résultats scolaires (et c’est pas plus mal), chacun se souvient du garçon qui échangeait ses dessins contre des notes de cours. C’est donc très tôt qu’apparaît le goût pour la BD mais c’est beaucoup plus tard (à l’âge où certain paraissent matures) qu’il se décide – enfin – à embrasser une carrière d’auteur BD.  En 2015 il sort les animaux domestiques et Rad’lab en 2016.

 

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

editions bamboo

Site des éditions Bamboo