Les fées valentines – BeKa ; Crip

20200809_183437-01

Titre: Les fées valentines

Scénario: BeKa

Dessin: CRIP

Editions: Dargaud

Genre: Tous publics

Année de sortie: 2016

Nombre de pages: 48

Résumé: Dès l’école, les fées peuvent choisir leur spécialité. Les plus douées deviennent des « fées valentines », expertes en amour… Leur mission : aider les filles des princesses des contes de fées en âge de se marier à trouver un prince charmant. Hélas ! le monde des fées et des princesses est essentiellement féminin. Brume et Perle, deux jeunes fées fraîchement diplômées, partent donc sur la Terre remplir leur première mission : trouver un prince charmant à Traversine, la fille de la Belle au bois dormant. Réussiront-elles à dénicher la perle rare dans le monde actuel ? Et pourquoi pas ? Paris est la ville du romantisme…

Mon avis: Une histoire qui m’a transporté dans un autre univers. J’ai été agréablement surprise par cette BD. Déjà la couverture m’a attiré et dès le lendemain de mon achat (elle fait partie de la sélection de BD de l’été à 3€ !) je l’ai commencé.

On suit deux fées: Brume et Perle qui viennent dans notre monde pour remplir une mission. Cette mission consiste à trouver un PC (Prince Charmant) à Traversine, une princesse qui n’est autre que la fille de la belle au bois dormant…

Hé oui cette histoire mêle les fées mais également les princesses et notre monde à nous. Ici, Perle, Brume et Mélusine vont à Paris pour trouver ce prince charmant ! Evidemment cette mission n’est pas si simple et des obstacles vont se placer sur le chemin de ces personnages.

C’est une histoire qui m’a transporté dans un univers nouveau pour moi: je n’ai pas l’habitude de lire des histoires avec ce genre de personnages mais j’ai adoré. J’ai voyagé entre l’école des fées et Paris. Cette BD est arrivée au bon moment dans ma bibliothèque: c’est une lecture sans prise de tête, qui m’a fait du bien, qui m’a changé les idées. Après tout c’est souvent ce que l’on recherche en lisant ?

Je me suis attachée aux personnages et j’ai tourné les pages sans m’en rendre compte: je vivais les aventures comme si j’étais actrice de l’histoire. C’est donc évident mais j’ai ajouté les autres tomes à ma wishlist… le tome 4 sort en septembre.

Si vous aimez ce genre d’histoire ou tout simplement si vous êtes intrigués, n’hésitez pas et laissez vous emporter par cet univers…

20200809_183648

20200809_183716

Ma chronique en vidéo:

NOTE : ⭐⭐⭐⭐/5

open-graph-frontpage

Site des éditions Dargaud

Le blog de Cléo – Beka, Grégoire Mabire

20200729_163015-01

Titre: Le blog de Cléo

Scénario: BeKa

Dessin: Grégoire Mabire

Editions: Bamboo

Genre: Jeunesse / Aventure

Année de sortie: 2020

Nombre de pages: 60

Résumé: À Paris, Cléo ne se remet pas de sa rupture avec son amoureux, Valentin. Sur les conseils de sa psychologue, elle commence à écrire des contes de fées sur son blog littéraire. Mais elle n’arrive pas à oublier Valentin…  Nina invite Cléo à passer quelques jours chez elle, à la campagne, en compagnie de Charlotte, Maxime et Raphaël. Le mystère irrésolu du vieux manoir du village va donner envie à Cléo de mener l’enquête et de continuer à écrire. Car quoi de mieux que l’imaginaire pour fuir son quotidien morose et s’inventer de nouvelles vies ?

Mon avis: Un coup de cœur. En ouvrant cette BD je savais déjà que c’était mon style de lecture et je ne suis pas déçue.

On suit Cléo, une jeune fille qui vit une rupture amoureuse difficile. Elle a du mal à s’en remettre et sa maman prend donc rendez-vous chez une psychologue pour l’aider au mieux. Ses amis sont aussi là pour elle: Nina, Charlotte, Maxime et Raphaël mais ce n’est pas tout… son blog l’aide aussi beaucoup.

Cette lecture est remplie d’éléments qui font qu’on passe un agréable moment. On y retrouve l’amitié, l’impact positif que peut avoir un blog sur une personne mais aussi des surprises et du mystère

J’aime aussi beaucoup la mise en forme de la BD en elle-même avec les bulles comme on les connaît mais aussi le blog de Cléo sur son écran d’ordinateur.

J’adore le personnage de Cléo: elle aime les livres et en parle sur son blog… Je me retrouve donc beaucoup dans ce personnage ! Au fur et à mesure de la lecture on s’aperçoit de l’impact que peut avoir la lecture et l’écriture sur une personne. Je trouve ça tellement beau et enrichissant.

Une BD qui aborde pas mal de sujets d’une très belle manière. Des personnages attachants qui en font une lecture coup de cœur.

Si vous aimez les livres, l’écriture et les mystères non résolus: foncez ! 

20200729_163247-01

 

Quelques photos de l’intérieur de la BD afin d’avoir une idée de la mise en page:

20200805_002859

20200805_003020

Cette BD m’a été envoyé par les éditions Bamboo, merci.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐/5

editions bamboo

Site des éditions Bamboo

Club des cinq (Le), tome 5: Le castel du baron de fer

IMG_20200630_192218_271

Titre: Le club des cinq, tome 5: Le castel du baron de fer

Adaptation: D’après le roman « Le marquis appelle les cinq » de Claude Voilier

Scénario: Serge Rosenzweig

Dessin: Marcello, Carlo

Editions: Hachette BD

Genre: Aventure

Année de sortie: 1985

Nombre de pages: 50

Mon avis:  Une intrigue mystérieuse qui a éveillé ma curiosité jusqu’au bout. Si vous me suivez depuis un moment vous savez que j’ai commencé à lire quand ma mère m’a fait découvrir la bibliothèque rose Fantomette et mon père le club des cinq en roman.

Je suis heureuse d’avoir pu redécouvrir le club des cinq avec cette BD adaptée du roman « Le marquis appelle les cinq ». On y retrouve Claude, François, Mick, Annie et évidemment le chien Dagobert.

Les cinq sont embauchés pour nettoyer un étang. Très vite Claude va se rendre compte que quelque chose de mystérieux se passe au château. Le baron et le valet sont également évasifs et mystérieux. Une nuit un inconnu va mettre le feu au château… Le club des cinq va donc mener l’enquête pour comprendre ce qu’il se passe.

C’était une lecture vraiment intrigante: je n’ai pas pu lâcher la BD avant de découvrir le dénouement !  J’ai aimé redécouvrir les cinq sous ce format qui est nouveau pour moi: la BD. J’ai aimé le scénario mais également les illustrations.

Vous savez aussi que j’aime beaucoup les anciennes éditions: celle-ci date de 1985 et c’est un régal de la découvrir.

Je ne peux que vous conseiller cette bande dessinée: une enquête mystérieuse et intrigante que l’on a envie d’élucider avec le club des cinq. 

 

NOTE : ⭐⭐⭐⭐/5

logo_desktop_0

Site des éditions Hachette 

 

Filles au chocolat (Les), tome 1 : Cœur cerise

PicsArt_05-17-11.29.11

Titre: Les filles au chocolat, Cœur cerise  ; Tome 1

Auteur: Cathy Cassidy

Adaptation BD: Véronique Grisseaux

Dessin et création du design des personnages: Raymond Sébastien

Editions: Jungle

Genre: Jeunesse

Année de sortie: 2014

Nombre de pages: 48

Résumé: Cherry et son père Paddy s’installent en Angleterre chez Charlotte, sa nouvelle compagne qui a quatre enfants. Cherry est ravie de faire partie d’une famille nombreuse. Mais à peine arrivée, elle va craquer bien malgré elle pour Shay, le petit copain de Honey. Voilà qui ne va pas arranger la cohabitation déjà difficile avec Honey, la seule à ne pas accepter son nouveau beau-père ! Alors que tous participent à la création d’une fabrique artisanale de chocolats, Cherry se retrouve partagée entre l’affection pour ses nouvelles sœurs et le charme irrésistible de Shay…

Mon avis: Une superbe BD. J’ai été attirée par cette jolie couverture et je ne suis pas déçue par cette BD. Les dessins sont magnifiques et les pages très colorées. C’est une adaptation de la série de roman de Cathy Cassidy qui est réussie.

Dans ce premier tome on suit Cherry qui vit avec son papa Paddy. Ils vont s’installer en Angleterre chez Charlotte, la petite amie de Paddy. Ils deviennent une famille recomposée puisque Charlotte a déjà 4 filles. Cherry se retrouve donc avec 4 demi-sœur et doit s’adapter à sa nouvelle vie.

Une BD qui aborde des sujets forts comme le harcèlement, la famille recomposée et l’adolescence. Une adaptation en BD qui est vraiment agréable à lire. Les personnages sont attachants.

Je me suis posée une question en lisant « Les filles ont un amoureux vers entre 12 et 14 ans ? » Je n’ai pas le souvenir d’avoir eu un petit ami ni d’être amoureuse à cet âge là. Au début ça m’a étonné mais finalement le sujet de l’amour est abordé d’une jolie façon au sein de la BD: ça reste mignon.

A la fin de la BD il y a une recette que l’on peut faire: j’ai trouvé ça vraiment bien !

Je ne peux que vous recommander cette superbe BD !

NOTE : ⭐⭐⭐⭐/5

Editions jungle

Site des éditions Jungle

Dans les yeux de Lya, tome 2 : Sur les traces du coupable – Carbone, Justine Cunha

IMG_20200207_140943

Titre: Dans les yeux de Lya : Sur les traces du coupable ; Tome 2

Scénario: Carbone

Illustrations / Couleur : Justine Cunha

Editions: Dupuis

Genre: Aventure / Crimes & mystères / Drame

Année de sortie: 2019

Nombre de pages: 64

Résumé (Tome 1) : A la veille de ses 17 ans, Lya se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite, la laissant pour morte. Elle survivra mais devra rester en fauteuil roulant toute sa vie.
Quatre années plus tard, elle termine son DUT Carrières juridiques et décroche un stage dans le cabinet d’avocats le plus prestigieux de la ville, celui du célèbre et médiatique maître Martin de Villegan. Son stage n’a pas été choisi par hasard, bien au contraire. C’est ce même cabinet qui a réglé son cas des années auparavant. Ses parents ne lui en ont rien dit mais elle a découvert qu’ils avaient été achetés pour éviter des poursuites juridiques. Bien décidée à retrouver celui qui l’a renversée et à lui faire payer, elle va se mettre en quête du dossier. Un jeu dangereux commence alors et sa soif de vengeance ne sera pas sans conséquences…

Mon avis: Une histoire captivante. C’est avec plaisir que j’ai lu le deuxième tome de « Dans les yeux de Lya ». J’étais impatiente de la lire. J’ai encore une fois été captivée par cette histoire.

Une enquête que j’aime suivre, je n’en perds pas une miette. Lya est toujours aussi déterminée, pleine de ressources. Ses amis l’aident chaque jour et sont touchés par son histoire.

Cette histoire c’est bien plus qu’une enquête, c’est un message d’espoir pour les personnes qui cherchent la vérité dans leur histoire personnelle… Les illustrations sont magnifiques. J’ai été captivée pendant 64 pages…

Je vis leurs aventures à chaque page et je n’ai qu’une chose à dire : je veux le tome 3! Hâte de le découvrir en septembre 😍

Cette BD m’a été envoyé par les Editions Dupuis, merci.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

editions dupuis

Site des éditions Dupuis

 

Dans les yeux de Lya, tome 1 : En quête de vérité – Carbone, Justine Cunha

IMG_20200207_140707

Titre: Dans les yeux de Lya : En quête de vérité ; Tome 1

Scénario: Carbone

Illustrations / Couleur : Justine Cunha

Editions: Dupuis

Genre: Aventure / Crimes & mystères / Drame

Année de sortie: 2019

Nombre de pages: 64

Résumé: A la veille de ses 17 ans, Lya se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite, la laissant pour morte. Elle survivra mais devra rester en fauteuil roulant toute sa vie.
Quatre années plus tard, elle termine son DUT Carrières juridiques et décroche un stage dans le cabinet d’avocats le plus prestigieux de la ville, celui du célèbre et médiatique maître Martin de Villegan. Son stage n’a pas été choisi par hasard, bien au contraire. C’est ce même cabinet qui a réglé son cas des années auparavant. Ses parents ne lui en ont rien dit mais elle a découvert qu’ils avaient été achetés pour éviter des poursuites juridiques. Bien décidée à retrouver celui qui l’a renversée et à lui faire payer, elle va se mettre en quête du dossier. Un jeu dangereux commence alors et sa soif de vengeance ne sera pas sans conséquences…

Mon avis: Une histoire pleine de suspense. Cette BD m’a relancé dans un rythme de lecture que j’aime avoir, grâce à elle j’ai évité la panne de lecture. Je n’ai pas vu les pages défiler!

J’admire la ténacité et le courage de Lya malgré les épreuves qu’elle traverse. Je me suis rapidement attachée à elle. Je vis chaque page comme si j’étais avec elle. Vous savez cette sensation où l’on a le cœur qui palpite ? J’ai ressenti ça en lisant cette BD: on mène l’enquête avec Lya.

J’ai également remarqué la référence à « La boîte à musique » dans ce tome et j’ai vraiment adoré !

Un conseil: Foncez les yeux fermés !  

Cette BD m’a été envoyé par les Editions Dupuis, merci.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

editions dupuis

Site des éditions Dupuis

Chi, tome 3 : Une vie de chat – Konami Kanata

1581308558737_IMG_20200210_080125-01

Titre: Chi, une vie de chat

Auteur: Konami Kanata

Editions: Glenat

Genre: Manga

Année de sortie: 2011

Nombre de pages: 160

Résumé: Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça: découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement…la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus ! Miaaaa…

Mon avis: Une lecture douce. Avant de reprendre la lecture du roman que j’ai choisi, j’avais envie de lire ce petit manga. Je ne sais pas pour vous mais parfois j’ai besoin d’une petite lecture, douce et attendrissante. C’est exactement ce que je ressens en lisant Chi, une vie de chat.

Dans ce Tome 3 Chi est un peu plus téméraire et part à la découverte du monde. On retrouve, comme dans le tome 2, son ami « le chat ours » comme l’appelle sa famille. Chi va se lier d’amitié avec lui: une belle leçon pour chacun des lecteurs de ce manga. Elle découvre également des invités et notamment d’autres enfants.

A la fin du manga il y a un tuto avec des conseils pour apprendre à dessiner Chi, je trouve ça super chouette. 🙂

Entre la découverte du monde à travers les yeux de Chi et les soucis auxquels doivent faire face les parents de cette famille on ne s’ennuie pas. J’ai hâte de lire le tome 4 ! Dommage, il n’est pas dans ma bibliothèque, ce sera l’un de mes prochains achats.

C’est toujours un régal de suivre les aventures de cette famille et ce petit chaton, une lecture doudou que je conseille.

A propos de l’auteur:

Konami-Kanata

Konami Kanata est une mangaka japonaise née à Nagano. Les œuvres de Kanata racontent la vie de chats d’appartement. Ses deux séries les plus connues sont : Fuku Fuku Funya~n et Chi’s Sweet Home. Kanata publie son premier manga, Buchi Neko Jam Jam, en 1982 dans le magazine « Nakayoshi » extra edition (édité par Kodansha). Il s’agit déjà d’une histoire de chat. Elle commence à travailler sur les aventures de Fuku-Fuku, un gros chat paresseux, en 1986. La série, Fuku Fuku Funya~n, rencontre un bon succès. Elle est publiée de 1988 à 1994 dans le magazine Me (Kodansha) puis dans le magazine BE_LOVE (Kodansha) de 1994 jusqu’à la fin de la série en 2004. Kanata travaille ensuite sur la série Chi’s Sweet Home qui raconte les aventures de Chi, petite chatte qui a perdu sa mère et qui est adoptée par une famille. Le premier tome paraît en 2004 dans Weekly Morning. Le succès est au rendez-vous et le manga est adapté en anime par Madhouse.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

Chi, tome 2: Une vie de chat – Konami Kanata

IMG_20200203_140458-01

Auteur: Konami Kanata

Editions: Glenat

Genre: Manga

Année de sortie: 2011

Nombre de pages: 160

Résumé: Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça: découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement…la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus ! Miaaaa…

Mon avis: Une lecture attendrissante. C’est toujours un plaisir de retrouver ce petit chaton plein de vie. Elle découvre la vie, les endroits confortables pour dormir, le lait, la verdure…

On s’attache à Chi et sa famille et, dans ce tome elle va faire la rencontre d’un autre chat: un chat ours comme l’appelle sa famille.

En plus, et pour bien terminer ce second tome il y a un interview de l’auteure à la fin du manga: on y découvre les détails de la création du manga ! C’est un régal du début à la fin et cette interview apporte un vrai plus.

Je me rends compte que j’aime lire un manga ou une BD entre chaque roman… Une petite lecture de ce genre qui fait du bien. 

Konami-KanataA propos de l’auteur:

Konami Kanata est une mangaka japonaise née à Nagano. Les œuvres de Kanata racontent la vie de chats d’appartement. Ses deux séries les plus connues sont : Fuku Fuku Funya~n et Chi’s Sweet Home. Kanata publie son premier manga, Buchi Neko Jam Jam, en 1982 dans le magazine « Nakayoshi » extra edition (édité par Kodansha). Il s’agit déjà d’une histoire de chat. Elle commence à travailler sur les aventures de Fuku-Fuku, un gros chat paresseux, en 1986. La série, Fuku Fuku Funya~n, rencontre un bon succès. Elle est publiée de 1988 à 1994 dans le magazine Me (Kodansha) puis dans le magazine BE_LOVE (Kodansha) de 1994 jusqu’à la fin de la série en 2004. Kanata travaille ensuite sur la série Chi’s Sweet Home qui raconte les aventures de Chi, petite chatte qui a perdu sa mère et qui est adoptée par une famille. Le premier tome paraît en 2004 dans Weekly Morning. Le succès est au rendez-vous et le manga est adapté en anime par Madhouse.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

glenat

Site des éditions Glénat

Lily et doudou monstre, tome 1 – Mic, Val

IMG_20200126_180816-01-01

Titre: Lily et doudou monstre

Scénario: MIC, VAL

Dessins: MIC, VAL

Couleurs: VAL

Editions: Bamboo

Genre: Humour

Année de sortie: 2020

Nombre de pages: 46

Résumé:  Avec lui, c’est bêtise sur bêtise… et c’est trop bien !

Quand Lily découvre un monstre dans sa chambre, elle n’a pas peur du tout. C’est vrai qu’il est grand, qu’il est fort et qu’il sent des pieds. Mais il sait faire des bulles-cœur avec ses fesses et, surtout, il fait des câlins tout doux ! Alors, entre Lily et Doudou-monstre, c’est tout de suite un roman d’amitié qui commence. Et si c’est dur à accepter pour les parents, pour les amis et surtout pour le chat de la famille, ce n’est pas grave. Parce qu’un copain comme celui-là, on n’en trouve pas tous les jours.

Mon avis: Une lecture attendrissante, une lecture doudou.C’est avec plaisir que je découvre cette BD entre deux romans: une lecture douce qui fait du bien.

Comme le titre l’indique on y suit deux personnages principaux: Lily une petite fille et doudou monstre qui n’est autre que…son doudou, son meilleur ami. Doudou monstre vient du pays des doudou monstres et partage le quotidien de Lily depuis qu’elle la découvert sous son lit: il l’accompagne (presque) partout et fait les 100 coups avec elle.

Il est gentil mais maladroit, il fait des bêtises parfois malgré lui ce qui le rend attendrissant. Je pense que Doudou Monstre aide à faire grandir Lily un peu plus chaque jour et est indispensable dans sa vie. Doudou monstre n’est pas un doudou qu’à chaque enfant: il est imposant ! Mais après tout il représente bien ce qu’est un doudou pour un enfant: indispensable.

C’est une lecture qui m’a fait du bien, j’ai passé un bon moment. C’est un moment détente assuré que l’on soit petit ou grand ! Parfait aussi pour tous les parents qui ont envie de partager un moment lecture avec leur enfant.

Un moment agréable, rempli de couleurs assuré, je ne peux que vous la recommander. 

On a tous eu un doudou, pas vrai ?

A propos de l’auteur:

mic

Michel Rius (Mic) est né en 1969. Après une maîtrise de psychologie clinique, il passe le concours de professeur des écoles et entre à l’IUFM.  Il enseigne aujourd’hui dans un petit village de l’Hérault.  Il est également président de l’association « L’enfant Lire » qui organise le festival de BD jeunesse d’Hérépian.  Depuis mars 2015, il a pris la direction de la collection de livres jeunesses aux éditions PEMF. Parmi ses ouvrages les plus notables, il a publié Michel chien fidèle de 2009 à 2014, ma vie de Wouf en 2009, Le Monstre en 2016.

A propos de l’auteur:

val

Valerian Vanhouteghem est né en 1974. Val a été  bercé par Spirou mag, Pilote (évidemment).  A l’adolescence c’est Fluide glacial, l’Echo des savanes et autres magasines de BD qui animent ses lectures et, comme la plupart, c’est à cette époque que les premières esquisses voient le jour au travers des marges de cahiers de leçons. Si personne ne s’émeut de ses résultats scolaires (et c’est pas plus mal), chacun se souvient du garçon qui échangeait ses dessins contre des notes de cours. C’est donc très tôt qu’apparaît le goût pour la BD mais c’est beaucoup plus tard (à l’âge où certain paraissent matures) qu’il se décide – enfin – à embrasser une carrière d’auteur BD.  En 2015 il sort les animaux domestiques et Rad’lab en 2016.

 

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

editions bamboo

Site des éditions Bamboo

20, allée de la Danse, tome 1: Amies et rivales – Elizabeth Barféty, Laure Ngo

Titre: 20, allée de la Danse: Amies et rivales ; Tome 1

Auteurs: Elizabeth Barféty & Laure Ngo

Editions: Jungle

Genre: Jeunesse

Année de sortie: 2019

Nombre de pages: 48

Résumé: La directrice vient de l’annoncer: deux élèves seront bientôt choisis pour danser sur la scène du Palais Garnier! Etre sélectionné, tous les petits rats en rêvent… Mais Maina a du mal à entrer en compétition avec ses amies. Elle préfère largement les aider, quitte à ne pas décrocher de rôle. Comment pourra-t-elle vivre sa passion pour la danse sans avoir l’esprit de compétition ?

Un partenariat inédit avec l’Opéra national de Paris, pour une série fidèle au quotidien des petits rats !

Mon avis: Une belle première lecture de l’année 2020. Hé oui, c’est avec cette BD que j’ai commencé mes lectures de 2020. C’est une BD sur laquelle j’ai flashé par hasard en librairie. Si vous me suivez vous savez que j’aime beaucoup lire des histoires avec de la danse…

J’étais impatiente de découvrir l’intérieur de cette BD et je ne suis pas déçue: les dessins sont justes…WOW ! J’ADORE ! Rien que pour ça on a déjà envie de tourner les pages et de continuer notre lecture…

Mais il n’y a pas que ça, le scénario est aussi très bien. J’avoue qu’au début de ma lecture j’avais peur parce que le personnage principal, Maina commençait à m’énervait: je trouvais qu’elle ne pensait pas assez à elle. Et puis, les rebondissements sont vraiment arrivés au bon moment, j’ai continué à savourer ma lecture et à admirer les dessins.

J’ai aimé le dénouement de l’intrigue et en refermant la BD je n’avais pas envie de quitter les personnages… j’avais envie d’un autre tome (qui j’espère arrivera 🙂 ).

Vous l’aurez compris, c’est donc une belle première lecture de cette nouvelle année, un régal pour les yeux et un bon moment. Je ne peux que vous la recommander ! (D’autant plus si vous aimez la danse !)

NOTE : ⭐⭐⭐⭐/5

Editions jungle

Site des éditions Jungle